la Ciotat, un challenge ginger réussi

il y avait du monde, du bruit, de l’activité. Trois générations et quinze individus sous un toit. Et puis du calme intérieur, du lâcher prise, de la bonne humeur et des moustiques. Une semaine où à la fois on se repose et on s’épuise, on reprend ses marques et on s’émerveille. Piscine, plages, crêtes et barbecue, on n’aurait pas dit non à une semaine de plus dans le coin. C’est peut-être pour ça qu’on a ralenti notre remontée vers la Belgique pour ne progresser que de 85 km. Il restera encore 36h pour le reste du trajet, après tout.

trajets et activités

  • le 4 août: Turin – La Ciotat (463 km en longeant la côte)
  • route des crêtes entre La Ciotat et Cassis en voiture et à pied
  • flâner à Cassis et à La Ciotat
  • visite de l’Ile Verte, en bateau depuis La Ciotat (10 min)
  • exploration de plages à La Ciotat et Saint-Cyr-sur-Mer
  • lecture (Anna Gavalda, vraiment bien, Marc Levy, bof)
  • le 11 août: La Ciotat – Domaine de Pont Royal à Mallemort (85 km)

il a fait chaud, vraiment chaud, d’une bonne chaleur qui remplit les maisons et ne les quitte plus. Nos nuits ont été bercées par les ventilateurs et interrompues par les moustiques (surtout pour Noam et pour moi, amis des bestioles, on s’en serait bien passés). J’ai pris le pour et le contre et fait de mon mieux pour profiter à ma façon et aussi un peu par procuration. C’était plus facile pour Aart, heureux d’être avec ses parents et ses soeurs et pour les enfants, ravis d’avoir leurs « grands » cousins pour les divertir.

img_20180804_211041_0544252797287400913773.jpg

ce qui a mis tout le monde d’accord, c’est la magnifique villa trouvée sur AirBnb. Une maison avec une âme, des aménagements et une bibliothèque à faire jalouser Pinterest et Instagram réunis.

2018_0804_214506008179941793752917839.jpg

et puis il y avait la mer. A 150 pas à peine de la grille. Une traverse à descendre, une traversée de grand route à négocier, premier rocher à droite et plouf dans la grande bleue. Rien que ça, ça m’a fait ma semaine.

2018_0810_191223005536220831932787.jpg

on ne peut pas dire que nos journées aient été actives. Occupées, remplies, mais pas actives. Le cadre ne s’y prêtait d’ailleurs pas, trop de petits endroits où se poser pour écouter le temps qui passe et la baguette qui croque. 2018_0805_101553007845272229470580988.jpg2018_0807_193341005861736735862107944.jpg

20180804_2031309203298764220977502.jpg

encore plus proche que la mer, il y avait la piscine. Je pense qu’on a tous rétréci un peu à force d’y tremper. On y a même vu une sirène, des champions de waterpolo et des nageurs débutants qui se sont surpassés, sous les acclamations du public.

2018_0810_192711003310423564352725088.jpg2018_0808_121137004238813140151814050.jpg2018_0807_104959001717277953975179346.jpg

les temps de repos ont été respectés pour tous, sans ordre, sans organisation, sans plan. Juste comme ça, quand on le sentait. L’ombre d’un parasol ou d’un iPad, et puis la super table de bricolage aménagée et animée par ma belle-mère. Minimalisme oblige, les résultats de tout ça ont fini au tri sélectif en fin de séjour. Je n’ai pas encore reçu de plainte à ce sujet, preuve en est que le bonheur de faire est dans le processus plus que dans le résultat. 2018_0808_121659006341975329485999600.jpg

20180810_1505165223714367666672878.jpg2018_0808_203743008778006934488547383.jpg

20180806_2238437136704197276558033.jpg

malgré l’insistance de Loïc pour ne pas qu’on quitte le « village » (souvenir de Club Med, quand tu nous tiens), on a quand même réussi à négocier quelques sorties:

  • la plage à La Ciotat et à Saint-Cyr-sur-Mer:

20180806_1811164943717197584391687.jpg

  • un lunch à La Ciotat avec des amis

2018_0809_123927005989292200308687805.jpg

  • petite promenade dans le vieux port de La Ciotat, avec sa superbe grue à bateaux:

2018_0807_165333006190658900058350506.jpg

  • une sortie en mer vers l’Ile Verte:

img-20180807-wa00063573292316694641728.jpgimg-20180807-wa00032666536272447716270.jpg

  • un apéro au village :

20180807_1808208650545059717370913.jpg

  • magique, la route des crêtes entre La Ciotat et Cassis, souvent fermée l’été mais ouverte cette fois pour notre plus grand bonheur. On a même eu la chance de la poursuivre sous un orage aussi impressionnant que spectaculaire, oufti, même pas peur mais un peu quand même:

2018_0809_15033900204463315012635438.jpg2018_0809_18454900130457844419299783.jpg2018_0809_150551005784735091391900305.jpg

une journée d’orage, 6 jours de canicule, on n’a pas perdu au change. Les gingers sont au top de leur bronzage et de leur bonne humeur. Je pense que ces vacances, on a été très fusionnels, très proches, très soudés. La semaine à 15 a challengé un peu cet équilibre mais sans réel dommage. En y repensant, ce ne sont que les bons moments qui reviennent, les rires, les jeux, le fromage et les kilos de concombres et de tomates coupés et aussitôt engloutis par la troupe.

et puis la mer. Surtout la mer. Ma source, mon inspiration, ma bouée. Et ma tronche de cake parce que je viens de tester la fonction télécommande de mon appareil photo.

2018_0810_192133006964746622095563199.jpg

enfin, pour celles et ceux qui chercheraient des photos du reste de la troupe, j’ai choisi de préserver leur intimité et donc de ne pas en publier même si ça a compliqué le choix des illustrations pour cet article. De toutes façons, ce ne sont pas des ginger. Sauf une. Mais elle n’aime pas qu’on voie ses belles boucles sur la toile.

 


chiffres pertinents mais parfois approximatifs:

  • Noam, 26 mois
  • Arthur, 4,9 ans (5 ans dans 28 jours)
  • Loïc, 6,5 ans 
  • Aart, 32,8 ans
  • Charline, 39,5 ans