Étiquette : zen

De Macédoine (du Nord) en Macédoine (au Nord)

Voyager. Parler géographie, politique, linguistique. Parler d’histoire, du présent, d’humanité, d’humains. Voir leurs mines parfois déconfites: pourquoi tout cela est si compliqué? C’est quoi une frontière? Est-ce que les gens sont pauvres ici? Pourquoi les dieux habitaient en haut d’une montagne? Pourquoi mon ombre me rend si petit? Les esprits ne sont donc pas vraiment

Lire la suite

la Ciotat, un challenge ginger réussi

il y avait du monde, du bruit, de l’activité. Trois générations et quinze individus sous un toit. Et puis du calme intérieur, du lâcher prise, de la bonne humeur et des moustiques. Une semaine où à la fois on se repose et on s’épuise, on reprend ses marques et on s’émerveille. Piscine, plages, crêtes et

Lire la suite

musée égyptien, mole Antonelliana et flâneries diverses

cette fois, on a opté pour une journée en deux équipes, et les équipes ont changé pendant la journée. Cela nous a permis d’adapter les activités choisies aux enfants sélectionnés, de changer le rythme et de profiter différemment. Ce n’était pas vraiment préparé, pas en réaction à quelque chose en particulier, juste une idée venue

Lire la suite

pieds nus à Celerina, lac de Sils et Zernez

un des nombreux talents de nos mini-gingers, c’est qu’ils peuvent facilement se donner à fond. Aujourd’hui, c’était à fond dans le pied nu: tout au long d’une promenade faite pour ça, dans un lac caillant (avec des sandales pour le coup mais vu que le lac était caillant-caillant, on va dire que ça compte), sur

Lire la suite

Pontresina – Tirano en train

l’Albula et la Bernina, deux lignes de train protégées par l’UNESCO, sont LA raison majeure qui nous a permis de préférer Saint-Moritz à un autre endroit lorsqu’on a fini par trancher où on poserait nos valises. Dès notre premier jour complet sur place, l’expérience nous attendait et n’allait pas nous décevoir. Nous avons choisi la

Lire la suite

un peu de Walensee, beaucoup d’Alpamare

j’ai vécu un instant particulier ce matin, en sentant que je pouvais rester accrochée dans l’espace douillet et illimité entre sommeil et réveil. En ne sentant que la pleine présence de ce moment, exactement ce moment là, je me suis dit: « ça y est, j’ai lâché prise », et je me suis rendormie. Pas pour longtemps

Lire la suite