5 choses à faire à Bangkok avec de jeunes enfants

à retenir aujourd’hui? On a bouquiné et fait des recherches pour notre parcours en Malaisie. Tant qu’à faire, ça m’a permis de faire le point sur ce qui a fait le succès de nos presque 4 jours à Bangkok avec nos jeunes compagnons de route.

5 must do de Bangkok avec de jeunes enfants

  1. naviguer sur les khlongs
  2. descendre et remonter le Chao Praya en bateau à drapeau orange
  3. passer une fin de journée au Wat Pho (temple du Bouddha couché)
  4. flaner et se poser au parc Lumpini
  5. trouver un Sky Bar à la vue époustouflante

les khlongs, ce sont ces canaux qui parcourent la ville en passant entre et presque dans les maisons qui les bordent. Il y a moyen de les parcourir en louant un bateau pour faire un itinéraire commenté et/ou personnalisé. C’est quelque chose qu’on fera sans doute une prochaine fois quand on pourra envisager un trajet, un bateau et un guide qui pourront suffisamment canaliser l’attention des enfants sans qu’on ne doive craindre de devoir aller en repêcher un en route.

on a donc opté de vivre l’expérience en mettant en avant le côté pratique et fonctionnel du trajet sur le khlong Saen Saep. Cela nous permettait de rejoindre le côté ouest de la ville (au terminus Panfa Leelard) depuis l’arrêt sous le pont Hua Chang (près de Siam, la maison de Jim Thompson et notre Mellow Fellow Hostel). Les bateau-bus s’appellent « express boats » et développent leur business sur une ligne bien organisée, avec des arrêts et un horaire qui semble plus ou moins suivi. Le prix dépend du nombre d’arrêts et on a uniquement dû payer pour les adultes (19 bahts par personne, de mémoire, pour le plus long trajet). On y a certes vu des touristes mais aussi de « vrais » locaux, ce qui a fait monter ce moyen de transport dans notre estime. On a apprécié aussi la dextérité avec laquelle l’accompagnateur-trice se tenait en bord de bateau sur un rebord de la largeur d’une grosse chaussure tout en échangeant tickets et petite monnaie. C’était un peu sportif de monter et descendre (ça va vite et ça paraît instable depuis nos normes européennes), mais on a eu de l’aide et on s’en est bien sortis.

on était donc en confiance quand on a décidé de poursuivre par la voie fluviale sur l’impressionnant Chao Praya. C’est une expérience vraiment sympa, pour la vue, le croisement avec les autres embarcations, et ici aussi pour les différentes façons de monter et descendre du bateau, toujours à une cadence élevée et avec une distance variable entre le bateau et l’endroit où poser son pied sur le quai – troublés de l’équilibre s’abstenir (en même temps, comme sur le khlong, j’y suis arrivée avec Noam attaché dans le dos et soit un autre enfant soit un sac moyennement lourd dans une main).

ce qu’on retient, c’est qu’il faut de préférence chercher les bateaux au drapeau orange, et à la limite, si on est pressés, ceux au drapeau bleu. La différence: les drapeaux orange sont la base de la base, à 30 bahts par adulte le trajet moyen, simples et efficaces à utiliser. Une complication se présente si on veut les choper un jour de grande foule à un arrêt très prisé, exemple: un dimanche en début d’après-midi à l’arrêt près du Grand Palais. Là, on a le droit de se tromper et de finir sur un bateau au drapeau bleu (le modèle hop on, hop off avec un tarif à la journée au un tarif de 50 baht par adulte pour un trajet moyen) ou pire, sur une croisière organisée (ce piège, on a réussi à l’éviter mais peut-être qu’on aurait aimé, on est bon public, ne l’oublions pas).

si vous avez suivi nos aventures (ici et ici), vous savez qu’on a en vain cherché l’arrêt à l’embarcadère à côté du Wat Pho – ça reste un mystère qui n’est pas encore commenté sur les sites et forums que j’ai visités (mais je n’ai pas trop cherché non plus, on était en vacances et on ne va pas faire une maladie pour la disparition d’un arrêt alors qu’il y en a tant d’autres).  Mais ça ne nous a pas empêché de rejoindre ce temple impressionnant en tuk tuk pour une partie de la délégation, à pied pour Noam et moi (c’était notre deuxième jour, on n’osait pas encore vraiment monter à cinq plus sac plus poussette mais on a fini par passer outre ces détails quand on a vu ce que d’autres tuk tuks transportaient parfois).

le Wat Pho, c’est donc ce temple de ouf où est caché un énooooorme Bouddha couché, mais aussi environ 300 statues de Bouddha dans différents temples et galeries et toute une série de statuettes prenant des poses de yogi en action (plus d’infos ici, en milieu d’histoire environ). Un régal pour les enfants et un moment agréable en fin de journée. Le temple ferme vers 18h, on y est arrivés vers 16h30 et c’était parfait. Petite attention sympa: on a tous reçu une petite bouteille d’eau, ce qui n’est pas du luxe à Bangkok, ça s’avale toujours facilement. A faire absolument, peu importe le nombre d’autres temples que vous visiterez, celui-là restera en mémoire pour plein de chouettes raisons.

il n’est pas difficile d’être toujours en mouvement à Bangkok. C’est une ville hyper-active où choisir et renoncer sont des challenges de survie touristique. Comme on avait le temps, on a pu s’arrêter presque 4 jours entiers à Bangkok, et on a donc pu, sans trop de difficultés, choisir de se mettre au ralenti pendant une demi-journée, et au vert par la même occasion. Le vert, ce n’est pas la première chose qui frappe à Bangkok, on voit beaucoup plus de dorures de temples que de feuilles d’arbres. Mais grâce à toute une série de parcs, on peut combler ce manque. Notre choix s’est porté sur le parc Lumpini et on ne l’a pas regretté (on y est allés avant d’aller au Wat Pho, c’est donc dans le même article). Mais si ce n’est pas sur votre route ou que vous n’avez pas le temps, le Chatuchak Park a également tout pour plaire (et en plus, il est à côté du Children’s Discovery Muséum).

pour terminer mon top 5, j’avais envie de reprendre l’idée du Sky ou Rooftop Bar. Ils sont nombreux à Bangkok et vu que la ville a une composition vraiment intéressante avec le fleuve, les temples, les gratte-ciel et les quartiers aux constructions bien plus basses), je suis certaine que ce sera hyper chouette à voir, que ce soit en journée, au coucher du soleil ou de nuit. On a donc mis ça dans la petite liste de choses à faire lors de dernières 36h qu’on passera à Bangkok à la fin du voyage. A suivre donc, mais ce sera « au top », c’est sûr (très drôle, je sais).

IMG_1219
l’Express Boat sur le Khlong Saen Step en fin de journée

embarquer un dimanche près du Grand Palais: ambiance

DSC_9762
une galerie de Bouddhas dorés au Wat Pho
IMG_1174
le calme (relatif) du Parc Lumpini
IMG_1148
où sera notre Sky Bar?

prénoms et âge des voyageurs : Noam, 21 mois – Arthur, 4,5 ans – Loïc, 6 ans – Aart, 32 ans – Charline, 39 ans