de Bangkok à Chiang Mai

Pas de commentaire

qu’est-ce qu’on retient aujourd’hui? Que toutes les heures passées à préparer ce voyage ont non seulement permis de voyager en rêve mais aussi de concocter un programme avec les ingrédients qui nous plaisent vraiment.

trajet du jour

  • Bangkok – Chiang Mai (de porte d’auberge à porte d’hôtel: 9h – 14h45)
  • découverte de Chiang Mai (promenade, tuk tuk, piscine, horaire indéterminé)

(quelques photos en bas, mais lisez d’abord, sinon c’est de la triche!)

j’ai l’impression que quand on change d’endroit, la fatigue compte double. Faire les valises, calculer le trajet pour ne pas se louper avec l’avion, retrouver ses repères dans un nouveau lieu, c’est sûr, on n’a plus vingt ans (et nos enfants ne les ont pas encore).

les bonnes nouvelles de ce transit:

  • on a géré le transfert vers l’aéroport comme des locaux (métro aérien vers Phayathai, Airport Rail Link (30 min top chrono), faire sagement la file pour déposer les bagages et passer le contrôle de sécurité, ça donne: du Mellow Fellow Hostel au food court de l’aéroport en 2h pile, l’aéroport de Suvarnabhumi ne nous fait plus peur que par son nom impossible à prononcer (en tout cas pour les connexions domestiques, à voir comment ça se passera en rentrant de Malaisie ou au retour vers la Belgique)
  • chapeau aux hôtesses de Bangkok Air qui ont servi leurs collations (riz – curry vert – grosses crevettes) en un temps vraiment record, ça sent le drill en masse dans un gymnase avant l’embauche (j’ai même été vérifier la définition de « drill » parce que je n’étais pas sûre de l’orthographe, et oui, c’est vraiment ça: « entraînement extrêmement sévère qui permet de rendre les personnes entraînées aptes à exécuter sans hésitation leur mission« )
  • c’est vraiment trop cool d’arriver dans un petit aéroport comme Chiang Mai, du bus au tapis roulant au taxi sans avoir le temps de dire ouf, on dit oui!

on était donc assez fiers en arrivant au 99 The Gallery Hotel*, et encore plus contents en voyant la tronche de la chambre familiale. Deux vraies pièces, un lit pour tout le monde, et une salle de bain qui ressemble surtout à un vestiaire de piscine municipale (deux énormes éviers, deux douches, deux toilettes, le tout autour d’un couloir carrelé de blanc pepsodent, ils ont dû construire ça pour le tournage de la pub du Mr Propre local, c’est certain).

la promenade de découverte dans Chiang Mai a permis de confirmer ce qu’on attendait: ambiance Thaïe, version calme, toujours pas vraiment de trottoirs, toujours la conduite à gauche qui perturbe nos automatismes (et nos cervicales au moment de risquer une traversée), les fameux « bus rouges » (songhtaew, checkez google, c’est un concept original), tuk tuks partout, mobilettes en masse, crétins touristes qui nourrissent les pigeons sur une place où la seule chose plus grande que la place, c’est la pancarte « ne donnez pas à manger aux pigeons ».

on avait un but précis pour la promenade: trouver le Tesco pour y acheter du lait en poudre pour le plus jeune ginger de la bande. Mission accomplie, les forums de routards nous avaient bien informés, et j’avais préparé l’affaire en traduisant les mots « baby formula » sur google et en les stockant en capture d’écran. Si vous cherchez à savoir pourquoi nos journées sont bien remplies, en voilà un exemple. Et on trouve ça bien et normal, c’était vraiment le but de ce voyage: avoir du temps avec et pour nos enfants.

le retour en tuk tuk a épargné nos jambes et rempli leur réservoir de bonne humeur, c’est tellement facile parfois. Et quand dans un temple bouddhiste visité au hasard, Loïc se pose les jambes croisées, les yeux fermés et dit « je vais penser un peu à Bouddha », pour ensuite s’avancer vers les statues et faire une vraie révérence, ses yeux qui brillent d’un bonheur tendre sont la plus belle récompense de la journée. Arthur aussi a veillé à ne pas diriger la plante des pieds vers Bouddha, et Noam a couru dans le temple en hurlant « encore Bouddha, encore Bouddha » devant chaque statue (il y en avait au moins une vingtaine). Ils sont uniques et on les aime à la folie!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

dans le diaporama:

  1. checker les résultats du foot avant le départ
  2. immortalisés devant le Mellow Fellow Hostel
  3. jouer un peu en attendant l’avion
  4. se rafraîchir avec un Ice Tea local
  5. tuk tuk forever (et le look qui va avec)
  6. un repas génial juste en face de l’hôtel

prénoms et âge des voyageurs : Noam, 21 mois – Arthur, 4,5 ans – Loïc, 6 ans – Aart, 32 ans – Charline, 39 ans

* le lien vers l’hôtel est un lien affilié de www.booking.com. Cela veut dire que si vous cliquez sur ce lien et effectuez une réservation, nous recevons une commission. Cela ne coûte pas plus cher pour vous!